OBANGAME EXPRESS 2018
Manœuvre navale en cours

La manœuvre militaire navale multinationale a débuté, mercredi dernier à Port-Gentil, chef-lieu de la province de l’Ogooué-Maritime. Objectif : développer la coopération régionale et renforcer les capacités opérationnelles des marines nationales, des administrations et opérateurs du domaine maritime dans le Golfe de Guinée. ‘’Obangame Express’’, qui regroupait à l’origine les pays côtiers de la CEEAC et les États-Unis, compte à ce jour plus de 30 États d’Afrique, d’Amérique et d’Europe.

L’exercice maritime, multinational et multisectoriel, ‘’Obangame Express 2018’’, a débuté, mercredi dernier à Port-Gentil. Cette manœuvre navale accorde une place particulière aux enjeux environnementaux et sécuritaires des océans, caractérisés par la pollution maritime, la pêche illicite et la piraterie.

La mer, aujourd’hui, est un espace vital du commerce mondial qui s’impose plus que jamais aux États, a relevé, le gouverneur de l’Ogooué-Maritime, M. Patrice Ontina. Pour cela, a-t-il ajouté, ‘’ les chefs d’États des pays de la Communauté économique des États de l’Afrique centrale (CEEAC), dont le Gabon, ont décidé, en 2009, de mutualiser les efforts et leurs moyens en mettant en place une stratégie de sécurité et sûreté maritime intégrée’’.

Pour sa part, le responsable de l’arrondissement maritime de l’Ogooué, le Capitaine de Frégate Jean Claude Mimbissa a indiqué à l’AGP que depuis 2015, ‘’Obangame Express’’ s’est adapté à une nouvelle architecture de sûreté et de sécurité maritime dans le Golfe de Guinée. De ce fait tous les pays de la côte ouest africaine, de l’Angola au Sénégal, prennent part à cet exercice et plus de dix partenaires des pays développés accompagnent aujourd’hui les africains dans cet exercice.