LE DÉFI GABON
L'information quotidienne du Gabon

GEL DES RECRUTEMENTS DANS LE PUBLIC
Les raisons qui motivent cette mesure

Guy Bertrand Mapangou, ministre d’Etat en charge de la Communication et porte-parole du gouvernement, dans un entretien au quotidien L’Union, a souligné que le gel des recrutements dans la fonction publique permettra avant tout de créer davantage d’emplois dans le secteur privé au Gabon. Le membre du gouvernement a également donné d’autres motifs à l’origine de cette mesure forte.

Les mesures dégagées par la task-force sur les finances publiques et endossées par le gouvernement lors du dernier conseil des ministres continuent d’alimenter les débats. C’est le cas notamment de celle concernant le gel des recrutements dans la fonction publique.

Cette décision annoncée en septembre 2017, puis confirmée lors du conseil des ministres du 21 juin dernier, doit permettre au Gabon de mieux maîtriser ses dépenses de fonctionnement, la masse salariale dans la fonction publique constituant une partie importante de celles-ci.

Pour Guy Bertrand Mapangou, cette mesure permettra de soulager le secteur privé, moins de fonctionnaires signifiant moins d’impôts à prélever sur les entreprises, ce qui leur permettra de gagner en compétitivité et leur redonnera des marges de manœuvre pour créer des emplois.

En outre, a rappelé le porte-parole du gouvernement, les économies budgétaires ainsi réalisées donneront à l’Exécutif les marges de manœuvre nécessaires à la poursuite de sa politique volontariste d’incitation à la création d’emplois dans le secteur privé. Il a ainsi confirmé la mise en œuvre des mesures d’exonérations temporaires sur les cotisations sociales pour toute création d’emploi nette, annoncées par le président Ali Bongo Ondimba le 31 décembre dernier.

« Cette mesure sera naturellement réservée à l’embauche des nationaux dans tous les secteurs d’activités. Pour ce faire, l’employeur bénéficiera de 50% d’exonération des charges sociales dès la première embauche, de 75% à la deuxième embauche et de 100% à la troisième », a rappelé Guy Bertrand Mapangou.

Ce dernier a par ailleurs expliqué qu’outre ces exonérations qui devraient inciter les entreprises à créer davantage d’emplois, un projet d’appui à l’employabilité des jeunes devrait être mise en place avec la mobilisation de 17,5 milliard de francs CFA.

A savoir que le Ministre d’Etat, ministre du Budget et des Comptes publics, Jean-Fidèle Otandault, rencontrera également la presse ce mardi afin d’éclairer davantage la population sur les tenants et aboutissants de ces mesures, particulièrement sur leur aspect budgétaire.