AFFAIRES PRESIDENTIELLES
Ike Ngouoni devant la presse

Ike Ngouoni, Porte-Parole de la Présidence de la République gabonaise a animé une conférence de presse ce mardi 11 septembre 2018 à Libreville. Cette rencontre avec les journalistes nationaux et internationaux a été mise à profit pour rappeler les actions récentes de chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba, aussi bien sur le plan international que national.

Concernant les élections législatives et locales à venir,  Ike Ngouoni a souligné que ce rendez-vous électoral d’une importance majeure « constituera, à n’en pas douter, la grande actualité des semaines à venir dans notre pays ». Avant d’ajouter que sur ces points, la position du chef de l’Etat est claire. « Elle ne souffre d’aucune ambiguïté. Ces élections doivent se dérouler de la manière la plus transparente qui soit et dans le respect des règles qui s’imposent à ces scrutins ».

Le Porte-Parole de la Présidence de la République a également déclaré que pour le président Ali Bongo Ondimba, ces élections sont l’occasion d’impulser un changement dans la vie politique du pays à travers le renouvellement de sa classe politique.

La rencontre avec la presse a également «été l’occasion de revenir sur les projets initiés par le chef de l’Etat comme la réforme de l’éducation ou encore la mise en place du Fonds d’initiative départementale (FID). Concernant ce dernier,  rapport a été fait qu’ne première mission a permis de sensibiliser les membres des comités de pilotage des provinces sur les types de projets éligibles. Sous peu, une seconde mission procèdera au contrôle et à la vérification de l’éligibilité des projets susceptibles d’être financés par le FID et proposés par les autorités locales des provinces et des départements avant leur mise en œuvre rapide.

Rappel a également été fait que les mesures prioritaires en cours de mise en œuvre visent à obtenir des résultats rapides dans des domaines particulièrement importants pour nos concitoyens. « Leur impact, leur efficacité doivent être immédiats. Ces mesures sont toutes aussi capitales que celles que nous conduisons en matière d’assainissement des finances publiques et d’éducation », a souligné Ike Ngouoni.