CAMPAGNE A PORT-GENTIL
Ouverture en fanfare

Début en fanfare à Port-Gentil de la campagne électorale pour les législatives et locales. Les meetings, les causeries et les descentes directes des candidats pour aller à la rencontre des populations se sont déroulés dans une ambiance festive.

La ferveur était bien au rendez-vous lors du grand meeting d’ouverture de la campagne du PDG. Notons, entre autres, lors de cette vaste opération de mobilisation la présence du doyen Michel Essonghe, du Secrétaire Provincial du PDG pour l’Ogooué-Maritime, Richard Royembo, du membre du gouvernement et candidat dans le 1er arrondissement, Pascal Houangni Ambouroue.

Pour Jean-Fidèle Otandault, candidat du PDG dans le 2ème arrondissement de la cité pétrolière et qui a aussi pris part au grand meeting inaugural, son arrivée à l’aéroport dans la matinée de ce mardi a été marquée par un accueil très enthousiaste. Une foule impressionnante, composée en grande partie de jeunes et de femmes, est venue aduler leur champion qui n’a pas caché son ravissement face à ce déferlement de soutiens.

A noter que 13 candidats pour les élections législatives et 9 têtes de liste pour les locales vont défendre les couleurs du Parti Démocratique Gabonais dans la province de l’Ogooué-Maritime, lors des élections d’octobre prochain.

«Les jeunes et les femmes ont été un élément qui a beaucoup pesé sur le choix des candidats, car, il est question aujourd’hui plus qu’hier de mettre ces deux franges de la population au centre du jeu dans notre parti pour d’une part, redynamiser le parti avec une élite plus jeune et engagée. D’autre part, à  impliquer et amener les femmes  à prendre une part active dans toutes les instances décisionnelles du Gabon», a expliqué a déclaré le secrétaire général du PDG, Éric Dodo Bounguendza, lors de la cérémonie de présentation des candidats.

Par ailleurs, il a fait observer que le choix des anciens était tout aussi important pour le parti, car «nous avons besoin de ces sages au sein du parti pour aider les jeunes  dans leurs carrières  politiques. Ces vieux, de par leur expérience, peuvent aider les jeunes à éviter certains pièges du monde politique».

A noter enfin que face aux favoris, de nombreux indépendants comptent jouer la proximité avec la population. C’est le cas du fondateur de l’association Jeune Premier, Marc Logan Tchango Nang Nguema