ZONE FRANC – REUNION DES MINISTRES
Les principales résolutions issues des travaux

Les ministres des Finances, les présidents des institutions régionales et les gouverneurs des banques centrales de la Zone Franc se sont réunis le lundi 8 octobre 2018 à Paris, sous la présidence de M. Bruno Le Maire, ministre français de l’Économie et des Finances.

Le communiqué final sanctionnant cette rencontre indique que dans un contexte économique marqué par la reprise de la croissance à l’échelle du continent africain, les Ministres des Finances, les Présidents des institutions régionales, notamment le Président de la Commission de la CEMAC, Pr Daniel Ona Ondo et les gouverneurs des banques centrales ont rappelé leur souhait d’œuvrer pour le développement de la zone franc et de mettre en œuvre des politiques économiques soutenables axées autour du renforcement de la mobilisation des ressources domestiques et de la diversification, afin de limiter les risques de dépendance économique et financière extérieure.

Aussi, ils ont réitéré leur volonté de continuer à faire de la zone franc, un espace de coordination active des politiques publiques en lien avec les principaux bailleurs et institutions. Un tel espace, qui revêt une dimension unique en Afrique, reste un facteur de stabilité et de développement.

Outre la mobilisation des recettes et l’amélioration de la convergence nominale, le Ministre français a, au cours de la conférence de presse, souligné l’importance de la mise en oeuvre des politiques d’ajustement afin de limiter les risques de ré-endettement qui pourraient avoir des conséquences dommageables sur les pays déjà en programmes avec le FMI et la Banque Mondiale.

Dans cet esprit, il a reconnu que les aspects sécuritaires ont un impact direct sur la capacité des États à mobiliser les recettes fiscales et que de fait, les bailleurs de fonds et autres organismes internationaux doivent en tenir compte. De même, la problématique relative à la formation de la jeunesse qui constitue le vivier d’une main d’œuvre qualifiée, gage de développement économique pour les pays de la zone franc, devrait figurer à l’ordre du jour du G7 que la France présidera en 2019.

Enfin, Bruno Le Maire et ses homologues se sont félicités du fait que tous les pays de la zone franc ont adopté un plan d’action et un calendrier commun pour le renforcement de la lutte contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme. Ce qui constitue à leurs yeux, un engagement fort et une avancée majeure en la matière.