NOUVEL AEROPORT DE LIBREVILLE
Air France dans le jeu

Lors d’une rencontre avec de hauts responsables gouvernementaux gabonais, une délégation d’Air France-KLM a annoncé que la compagnie va s’impliquer aux côtés de la société Olam Gabon pour la réussite du projet du nouvel aéroport de Libreville.

« J’ai reçu en audience une importante délégation de responsables du groupe Air France-KLM ce vendredi 30 novembre 2018 en présence du Ministre des Transports et de la Logistique, Monsieur Justin Ndoundangoye », a annoncé dans un communiqué le Premier ministre Emmanuel Issoze Ngondet ce vendredi. Et c’est à l’occasion de cette audience que le transporteur aérien français a fait savoir qu’elle compte jouer un rôle de premier plan dans le projet de mise sur orbite d’une nouvelle plateforme aéroportuaire qui remplacera l’aéroport Léon Mba.

Patrick Alexandre, Directeur Général de la compagnie aérienne, au nom du groupe, a aussi profité de cette occasion pour présenter « ses sincères remerciements aux autorités Gabonaises pour la confiance et le soutien sans cesse témoignés à leur endroit ». La compagnie française totalise aujourd’hui 72 ans de présence au Gabon, et pour ses responsables, il est indispensable de toujours prêter une attention particulière aux besoins de leur clientèle gabonaise.

« J’ai exprimé toute ma satisfaction sur la qualité du partenariat entre la compagnie aérienne et le Gabon. J’ai également encouragé les responsables du groupe Air France à poursuivre la nouvelle politique tarifaire afin d’apporter une réponse favorable aux besoins exprimés par les populations », a également indiqué Patrick Alexandre.

Rappelons que c’est GSEZ Airports (mis sur pied par Olam Gabon et ses partenaires) qui a été choisi pour la gestion du nouvel aéroport international de Libreville. Prévu entrer en exploitation en 2020, ce dernier sera construit à environ 30 km de la capitale, et à 3 km de la Zone économique à régime privilégié de Nkok. Trois projets de décrets, qui, portant déclaration d’utilité publique de  trois terrains, avaient été approuvés  à cet effet au cours du conseil des ministres du 27 février 2018.