CHUMEF JEANNE EBORI
Premières naissances enregistrées

48 heures après le lancement de la 2ème et 3ème phase des activités d’hospitalisation et de chirurgie au Centre Hospitalier Universitaire Mère-Enfant Fondation Jeanne EBORI (CHUMEFJE) de Libreville par Mme le Ministre d’État à la Santé et à la Famille, Me Denise Mekam’Ne, la structure a enregistré ses premières naissances le 27 décembre dernier.

C’est Catrécia Djaba et Linda Koumba Koumba qui sont les premières mamans du CHUMEFJE. La première a accouché d’un garçon et la deuxième d’une fille, « grâce à une équipe de sages-femmes dévouées à la tâche », selon le communiqué publié par le service de communication du ministère en charge de la Santé. Une satisfaction pour le Chef de mission SPHERA, Lluis Carreras, à qui incombe la gestion de cet hôpital de haut niveau.

Trois autres bébés s’étaient déjà ajoutés à la liste et quatre enfants étaient hospitalisés en Pédiatrie pour cause de paludisme mal soigné, complications gastro-entérites et autres. Aussi, le restaurant de l’hôpital a-t-il ouvert ses portes à la grande satisfaction des patients, personnel de la structure et même des usagers.

Rappelons qu’en prélude au lancement de la 2ème et 3ème phase correspondant au début du fonctionnement régulier du Centre Hospitalier Universitaire Mère Enfant Fondation Jeanne EBORI (CHUMEFJE) de Libreville, auquel s’ajoutent les hospitalisations et la chirurgie, le Ministre d’État à la Santé et à la Famille a rencontré le jeudi 27 décembre 2018 dans l’après-midi, le personnel de cet hôpital.

Au moment où cette structure va connaître un fonctionnement optimal, le Ministre d’État a appelé les uns et les autres à s’approprier les notions de responsabilité, de respect des protocoles, de respect des patients et de hiérarchie, voire de l’environnement. Le Ministre d’État a prévenu que le CHUMEFJE est un lieu où la performance a le droit de citer, en adéquation avec la vision du Président de la République, Ali Bongo Ondimba, qui ambitionne faire de Jeanne EBORI le numéro 1 du tourisme médical dans la sous-région.