SESSION DU COPIL DU PREF-CEMAC
Renforcer le cadre macroéconomique et budgétaire

Les travaux de la 6ème session du COPIL du PREF-CEMAC se sont déroulés au siège de la BEAC à Yaoundé (Cameroun). La cérémonie d’ouverture qui s’est tenue le 21 décembre a vu la présence du Président de la Commission de la CEMAC, Pr Daniel Ona Ondo, et la session a été consacrée principalement à l’examen du rapport d’étape sur la mise en œuvre du PREF-CEMAC 2016-2018_, l’état de réalisation de la matrice d’actions du PREF-CEMAC_, les réformes menées par certaines institutions communautaires dont la BDEAC.

Le Président de la Commission, dans son allocution de circonstance marquant l’ouverture des travaux, a rappelé l’urgente nécessité pour les Etats d’agir pour insuffler, comme l’ont demandé les Chefs d’Etat lors du Sommet Extraordinaire, un nouvel élan dans l’implémentation des mesures visant à restaurer de bases solides du cadre macroéconomique et budgétaire, et à accélérer les réformes structurelles dédiées au renforcement de la résilience des économies de la zone CEMAC.

Outre la nécessité d’approfondir l’intégration régionale, il a rappelé les perspectives économiques prometteuses pour 2019, bien qu’elles soient confrontés à des risques majeurs au rang desquels la sécurité dans l’espace CEMAC.

A savoir par ailleurs que la délégation de haut niveau de la CEMAC, composée du Président de la Commission de la CEMAC, Pr Daniel Ona Ondo, du Ministre de l’Economie du Gabonais, Jean-Marie Ogandaga, du Gouverneur de la BEAC, Abbas Mahamat Tolli et le Secretaire Géneral de la COBAC, a été reçue le 11 décembre 2018 au siège de la Banque Mondiale par son Vice-Président, Hafez Ghanem.

Durant les travaux, les représentants de la CEMAC ont remercié le dirigeant de la Banque Mondiale pour son engagement dans la sous-région. De plus, le Président de la Commission a rappelé l’importance des projets intégrateurs tels que l’interconnexion électrique, la construction de ports, de routes et de chemins de fer, qui constituent des leviers indispensables pour le renforcement de l’intégration en Afrique Centrale.

Avant de conclure, les membres de la délégation ont rappelé à M. Hafez Ghanem, que la situation de crise que subit la zone en matière sécuritaire, économique et sociale, devrait faire l’objet d’un regard particulier. Ils ont donc soutenu que la CEMAC se tient prête à relever les défis qui se dressent devant elle, avec le concours de ses partenaires au premier rang desquelles le Groupe de la Banque Mondiale.

Intervenant à son tour, le Vice-Président du GBM a réaffirmé son implication et son engagement à soutenir la zone CEMAC. Pour ce faire, il a indiqué que son institution va aider au financement des projets importants pour le développement de la région. Il a rassuré ses interlocuteurs que leurs remarques et leurs propositions seront prises en compte à Washington.