RÉSEAU D’EAU POTABLE
Appui important de la BAD

Le représentant de la BAD au Gabon, Robert Masumbuko, a annoncé le 12 février 2019 que l’institution a accordé une enveloppe de 77 milliards de FCFA au pays pour réhabiliter 300 km de conduites du réseau d’eau potable de Libreville et de sa périphérie.

Ce projet permettra aux populations d’avoir accès à plus d’eau potable dans la capitale et ses environs. Il devra permettre également de faire passer le taux d’accès à l’eau potable de 25 à 85% en zone rurale et de 45 à 95% en zone urbaine.

« Il y a un besoin en eau potable ; c’est la raison pour laquelle le gouvernement a pris l’engagement ferme de réhabiliter 150 km de conduites en eau potable, et avec une construction de 150 nouvelles. C’est un chantier énorme dont le but final est de faire en sorte que le stress en eau que connaît la population gabonaise, ne soit qu’un lointain souvenir dans quelques mois », explique Jean Marie Ogandaga, le ministre gabonais de l’Economie qui a signé l’accord avec la BAD au nom du gouvernement gabonais.

Dans le communiqué du ministère de l’Economie, il est aussi mentionné : « Lors de l’entretien avec la délégation de la BAD, les échanges étaient axés sur les perspectives pour l’année 2019. Nous avons parlé des projets d’énergie auxquels la BAD est prête matérialiser son apport financier pour cette année 2019. Ces projets, dont ceux inhérents à la réalisation du barrage électrique de Dibwangui et Ngoulmendjim, visent à augmenter la capacité de production énergétique du Gabon, mais du fait de leur structure en partenariat public-privé, ne demanderont que très peu de concours de l’Etat donc un très faible endettement. Nous avons, toujours avec la BAD, abordé d’autres missions qui sont sur le terrain, notamment des missions pour des projets de route et aussi des projets d’agriculture qui arrivent bientôt ».

Il est important de rappeler qu’au cours de l’année 2018, la BAD a approuvé le financement de la réflexion de tout le réseau d’eau de Libreville. Dès que les travaux seront exécutés, il y aura de l’eau en partant d’Owendo jusqu’au Cap Esterias, et cela à moindre coût.