CONTRÔLE DES STRUCTURES SANITAIRES
A l’heure du bilan d’étape

Initiée par le Ministre d’État à la Santé, la Protection sociale et la Solidarité nationale, la mission de contrôle des structures sanitaires privées sillonne Libreville depuis bientôt deux mois. Dernièrement, la Ministre d’État, Me Denise Mekam’Ne, a réuni les membres de la commission que dirige le Secrétaire Général du Ministère, Dr Guy Patrick Obiang Ndong, pour faire un bilan d’étape de ladite opération qui vise à s’assurer du respect des normes administratives.

Le résultat des visites effectuées sur le terrain fait ressortir, à ce jour, la fermeture définitive de 31 structures, la fermeture provisoire de 14 structures, 5 fermetures partielles et 14 averties. Seules 7 structures sur les 71 visitées étaient aux normes, soit 10% aux normes contre 90% ne respectant pas les normes d’ouverture.

Il est reproché à ces structures plusieurs types d’infractions, notamment le défaut d’autorisation d’ouverture, l’exercice illégal de la médecine, le plateau technique non conforme aux normes du secteur de la santé, etc. Au nombre des résultats, on retient également plus de 17 interpellations, 9 responsables indélicats déférés, 6 libertés provisoires et plusieurs procédures en cours. La mission se poursuit ce jeudi 21 mars 2019 à Libreville.

A savoir par ailleurs que sous l’égide du même ministère, la Fondation Jeanne Ebori accueille actuellement un séminaire sur l’appropriation de la Stratégie d’investissement humain. Il s’agit de définir une stratégie d’aide sociale conforme aux besoins des Gabonais vivant dans la précarité. Le séminaire permet de doter les acteurs d’outils efficaces en vue de mieux répondre aux attentes des populations.

Selon l’étude McKinsey commandée par la Présidence de la République, 30% de la population gabonaise est considérée comme économiquement faible, correspondant à 95000 foyers vivant avec de très faibles revenus, soit moins de 80.000 francs CFA par mois.