APAISEMENT SOCIAL
Le « dialogue de vérité » est en marche

Le _ Premier ministre, chef du gouvernement, Julien Nkoghe Bekale a présidé ce mardi 23 avril 2019 une séance de travail avec les partenaires sociaux. Au total, ce sont près de 400 personnes : confédérations patronales, centrales syndicales des travailleurs des secteurs privé et public, qui ont pris part à ce « dialogue de vérité ».

« Le gouvernement a conscience, et bien conscience, que rien de ce qu’il projette de réaliser, ne pourra l’être, sans l’adhésion et la pleine implication de l’ensemble du corps social dont vous, syndicats des travailleurs, constituez un maillon essentiel », a indiqué le chef du gouvernement.

Assainissement des finances publiques, réduction de la main d’œuvre non permanente, contribution de solidarité sur les hauts revenus, réformes d’attribution des bourses : tels sont, entre autres, les sujets qui ont été abordés au cours de ces échanges. Par ailleurs, les ministres d’État en charge de la Santé, Denise Mekam’ne et du Budget, Jean-Fidèle Otandault, les ministres de l’Équipement, Arnauld Calixte Engandji Alandji, de l’Eau et l’Énergie, Tony Ondo Mba ont tour à tour présenté aux partenaires sociaux les dossiers prioritaires de leurs départements ministériels respectifs.

« J’opterai dans les prochains jours un arrêté qui matérialisera l’institutionnalisation du cadre de concertation afin que celui-ci soit effectif dans l’immédiat ». Amorcé au niveau sectoriel les 14 et 15 avril derniers avec le ministre d’État à l’Éducation nationale et le ministre de la Fonction publique, ce dialogue que le gouvernement veut permanent se poursuivra après cette rencontre dans les administrations. Membres du gouvernement, secrétaires généraux et directeurs centraux des ressources humaines devront participer activement à l’apaisement du climat social.

Outre ce cadre de concertation, trois commissions à composition bipartite ont été mises en place afin d’examiner les modalités de mise en œuvre du programme du gouvernement. Ces groupes de travail plancheront notamment sur les trois axes qui fondent l’action gouvernementale, à savoir : les réformes multisectorielles, les actions prioritaires à fort impact social et le dialogue.

« Le gouvernement vous a compris. Le gouvernement a compris votre message. Le gouvernement vous considère comme des forces de propositions car vous êtes nos partenaires. J’en appelle à votre patriotisme, à votre sens des responsabilités. Les portes du gouvernement vous sont ouvertes », a conclu le Premier ministre.