Services CNAMGS
La situation se normalise

De nombreuses critiques ont été émises suite à l’arrêt temporaire de la fourniture des prestations aux assurés de la Caisse nationale d’assurance maladie et de garantie sociale (CNAMGS) . Une situation à l’origine du mouvement de contestation mené par les médecins fonctionnaires. Mais tout semble être revenu dans l’ordre : les patients sont à nouveau reçus sur la base du ticket modérateur dans les différentes structures affiliées.

Selon l’Agence Gabonaise de Presse, les assurés CNAMGS  sont maintenant traités sur la base du ticket modérateur dans les différentes structures partenaires  à la Caisse.  L’effectivité de cette reprise a été observable  dans les structures hospitalières et pharmacies  visitées ce mardi 28 mai par nos reporters.

Un reporter d’AGP qui a constaté que de l’Hôpital militaire d’Angondjé, au Centre de Santé d’Okala, en passant par la pharmacie d’Avorbam pour ne citer que ceux-là, les personnels de ces différentes structures confirment la reprise effective des prestations en faveur des usagers, en tenant compte du ticket modérateur.

Selon la réceptionniste de l’Hôpital militaire d’Angondjé,  Manuela Lemami «Le service est continu, sans interruption jusqu’à nos jours», a-t-elle indiqué. Une assertion  confirmée  ici par quelques patients dont  Perfide  Poupi qui dit   avoir rendez-vous avec un médecin avant de regretter ne pas être consultée  à temps, vu l’indisponibilité de son thérapeute.

La responsable du Centre  de santé d’Okala, Dr Hortense Békalé  affirme de l’effectivité des consultations sur la base de la CNAMGS. Ce dernier dit avoir sensibilisé  son personnel pour une continuité du service. «Je n’ai pas du tout rompu le service. J’ai personnellement sensibilisé les médecins. Les confrères avaient  des instructions fermes, certains l’appliquaient d’autres non. Après  la rencontre du ministère de la Santé avec les médecins tout est rentré  dans l’ordre»,   a-t-elle rassuré.

Quant à la pharmacie d’Avorbam,  la réalité est la même. Rappelons que les services de la CNAMGS connaissent des perturbations depuis un certain temps au Gabon,  pour des raisons multiples. La  plus récurrente reste le non versement d’une certaine part de cotisations aux responsables des structures affiliées.

#CNAMGS