BOURSE UNIFIEE DE LA CEMAC
Lancement en juillet

La Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac) compte mettre officiellement sur orbite au début du mois prochain à Douala, au Cameroun, sa nouvelle place boursière. Cette annonce a été faite le 13  juin dernier à Ndjamena (Tchad), par le président de la Commission de surveillance du marché financier de l’Afrique centrale (Cosumaf), Nagoum Yamassoum. Une inauguration qui marque l’unification des marchés financiers de la sous-région.

A l’occasion de l’atelier de sensibilisation des acteurs de la place de Ndjamena sur le marché financier sous-régional, Nagoum Yamassoum a indiqué que, dans l’hypothèse de la tenue des assemblées générales extraordinaires de la Bourse des valeurs mobilières de l’Afrique centrale (Bvmac) au Gabon et de la Douala Stock Exchange (DSX) au Cameroun, relatives à la validation du traité de fusion le 1er juillet 2019, «il a été proposé que la nouvelle Bourse unifiée soit effective au plus tard le 05 juillet 2019 à Douala». La réalisation de ces différentes actions devra alors définitivement sceller l’unification du marché financier de la Cemac.

Selon l’agence Ecofin, le président de la Cosumaf a également indiqué que le deuxième semestre de ctte année 2019 devrait être marqué essentiellement par la restructuration des différentes entités du marché financier unifié, à savoir le régulateur, la bourse et le dépositaire central, afin de les doter des capacités opérationnelles nécessaires pour le décollage effectif du marché financier régional.

Pour rappel, c’est lors de sa session extraordinaire du 31 octobre 2017, que la Conférence des Chefs d’Etat de la Cemac a scellé l’unification des marchés financiers de la sous-région de la Cemac. Ainsi, le siège de la Cosumaf, autorité unique de régulation est basé à Libreville (Gabon), celui de la bourse régionale des
valeurs mobilières est à Douala (Cameroun). La Banque des Etats de l’Afrique centrale (Beac) joue le rôle de dépositaire central des titres, à titre transitoire.