10 KM POG
3ème édition, nouveau succès

Franck Nguéma, le ministre gabonais des Sports, a tenu à dédier le succès de la 3ème édition du 10 KM POG _ au président de la République Ali Bongo Ondimba et à son épouse qui, selon lui, ont consenti des efforts importants pour garantir la réussite de cet événement. Le membre du gouvernement n’a pas non plus manqué de mettre en avant le professionnalisme du Comité d’organisation, qui a une nouvelle fois démontré son savoir-faire.

A savoir que c’est l’ougandais Mande Abdallah qui a remporté, le dimanche 30 juin dernier, la 3e édition du 10 KM de Port-Gentil avec un chronomètre de 27’’35’. Il devance sur le podium deux kenyans, notamment Ngeno Bernard (27’’43’) et Bor Emmanuel (27’’53’). L’année dernière, c’est son compatriote Kortek Maxwell qui a terminé premier.

« En plus du succès de celui qui avait fini quatrième lors de l’édition 2018, c’est surtout le record de l’épreuve qui a également été battu, passant ainsi de 28’’03’ à 27’’35’. Confirmant ainsi les pronostics et avis des organisateurs qui annonçaient la veille, un plateau assez relevé au vu des chronomètres affichés sur ladite distance par la brochette d’athlètes inscrits en élite pour cette énième édition de tous les records (8638 participants contre 8500 attendus) », a souligné un journaliste d’AGP en commentant les résultats.

A défaut d’avoir ouvertement endossé le statut de favori, le jeune athlète ougandais a néanmoins surpris tout son beau monde grâce notamment à des bonnes conditions de course (température, climat, parcours), une technique de course magistralement préparée à l’avance, et qui a eu le mérite de faire le trou, dès la moitié du parcours. Il revenait dès lors assez aisé pour ce dernier de dérouler le reste de l’épreuve sans adversaire à sa portée.

Dans le tableau féminin, et en l’absence de la kenyane Caroline Kipkiru vainqueur de l’édition précédente, c’est son homologue Sheila Chelangat (30’’55’) qui a savamment sauvegardé l’hégémonie de ce pays sur ce linéaire. Bien accompagnée, il faut le signaler, par deux autres kenyanes, en l’occurrence Ruth Chepngetich (2e, 31’’,12’) et Chirchir Evaline (3e, 31’’58’) sur le podium.
Chez les amateurs, Djessi Kodo Mouélé a une fois été le plus rapide grâce à ses 32’’33’ réalisés chez les hommes. A noter également le sacre de Rebecca Békalé en dames avec un chronomètre de 44’’23’.

Le 10 Km POG, désormais labélisé en bronze par l’instance internationale d’athlétisme, demeure une course très particulière en raison de son parcours jugé rapide, donc idéal pour la quête de record.

#sports