ABBAS MAHAMAT TOLLI DE LA BEAC
Rencontre avec Julien Nkoghe Bekale 

Le Premier ministre, chef du gouvernement, Julien Nkoghe Bekale a reçu ce mercredi le gouverneur de la Banque des États de l’Afrique centrale (BEAC), Abbas Mahamat Tolli en présence du ministre de l’Économie, des Finances et des Solidarités nationales, Roger Owono Mba. Au cours de cette entrevue, le Premier ministre et son hôte ont évoqué la conjoncture économique mais surtout l’évolution de certaines réformes normatives, notamment la nouvelle règlementation des changes.

Rappelons que le 10 juin 2019 dernier, le gouverneur de la BEAC a signé une série d’instructions, dont l’une d’elles concerne l’exercice de l’activité de change manuel en zone CEMAC. Deux principales dispositions de cette règlementation attirent l’attention.

La première, c’est que toute personne individuelle qui est mandatée par un bureau de change agréé a le droit d’exercer l’activité. Il n’est pas clair si toutes les personnes qui sont présentes dans les rues des grandes villes de la CEMAC possèdent cette autorisation, mais d’une certaine manière leur activité dispose désormais d’un levier pour être légitimée et formalisée.

Aussi, la BEAC a pris une position sur la tarification du change qui non seulement se distancie de la lettre du règlement initial, mais encore explique la hausse des prix. Dans le règlement de change de décembre 2018, il est prévu que les transferts de fonds vers l’extérieur « peuvent être soumis à une commission de transfert déterminée par le libre jeu de la concurrence ». L’instruction semble diluer cette disposition. Désormais, ce libre jeu de la concurrence se déploie dans une fourchette des prix administrés.

L’article 10 de l’instruction sur l’activité de change indique que la conversion du CFA avec des devises autres que l’euro peut se faire à une valeur située 5% en plus ou en moins du taux officiel fixé par la BEAC. En plus de cette possibilité d’appliquer un taux de conversion de 5% supérieur, la BEAC autorise désormais les agents de change à prélever une commission qui peut atteindre 5% hors taxes de la valeur échangée.

#BEAC

#CEMAC