BANQUE MONDIALE
Rencontre avec Jean-Marie Ogandaga

Le Ministre en charge du Commerce, de l’Artisanat, des Petites et Moyennes Entreprises, et de l’industrie, Jean-Marie Ogandaga, a reçu en audience, ce jeudi 25 Juillet 2019 à son cabine de Libreville, Alice R. Ouedraogo, Représentante résidente pour la Banque Mondiale_, accompagnée de Abdoulaye Seck, Directeur Pays pour le Gabon, nouvellement nommé.

Il s’agissait pour cette délégation de présenter leurs civilités, mais également de réaffirmer l’engagement de la Banque mondiale à accompagner le Gabon dans sa politique de diversification de son économie.

Le membre du gouvernement gabonais, pour sa part, après avoir félicité Abdoulaye Seck pour sa nomination au Gabon, a remercié la Banque mondiale pour « ses nombreuses politiques en faveur du Gabon », tout en rappelant « la position fondamentale qu’occupe notre département ministériel ».  Le ministre qui a lancé au cours de cet entretien que « c’est l’entreprise qui crée de la valeur, de l’emploi et de l’espérance ».

Par la suite, en prenant la parole, Madame Ouedraogo est revenue sur les tenants et aboutissants de quelques actions en cours, notamment dans le domaine de l’accompagnement des PME et de l’entreprenariat.

Le communiqué diffusé à l’issue de cette rencontre note qu’au terme de cet échange, le ministre Jean-Marie Ogandaga avait instruit ses collaborateurs de « poursuivre le suivi des projets en cours et mettre en place une stratégie adaptée aux nouveaux paradigmes au sein de la Banque mondiale ».

Étant précédemment Ministre de l’Economie, de la prospective, de la programmation du développement et des partenariats publics-privés, donc premier interlocuteur officiel de la Banque mondiale dans le pays sur le pla opérationnel, Jean-Marie Ogandaga, connait bien l’institution de Bretton Woods.

Rappelons par ailleurs que, la Banque mondiale, dans une revue des dépenses publiques du Gabon intitulée « Améliorer la qualité de la dépense publique pour favoriser une croissance inclusive », a encouragé Libreville à investir efficacement dans le social afin de réduire progressivement la pauvreté dans le pays.