NOUVELLE AMBASSADE DE FRANCE | Qui sont les entreprises impliquées ?

Jeudi 9 janvier 2020, Jean-Baptiste Lemoyne, secrétaire d’État français auprès du ministre de l’Europe et des Affaires étrangères, et Philippe Autié, ambassadeur de France, ont présidé la cérémonie de la pose de la première pierre de la nouvelle ambassade de France _ , en présence notamment d’ Alain Claude Bilie-By-Nze, ministre d’État, ministre des Affaires étrangères, et Léandre Nzué, maire de Libreville. Plusieurs sociétés ont été sélectionnées pour la réalisation du projet et les entreprises de droit gabonais en sont majoritaires.

A l’occasion de la cérémonie, le membre du gouvernement français et les autorités gabonaises ont effectué une visite du chantier et ont devisé avec Fabienne Bulle, l’architecte mandataire, et Thierry Ngomo, architecte local associé. Jean-Baptiste Lemoyne a remercié les concepteurs, leur équipe et toutes les personnes ayant concouru à ce projet qui «témoigne de l’importance que la France attache à une relation bilatérale avec le Gabon, et de notre volonté d’inscrire ce partenariat dans la durée ».

La France soutient par ailleurs que le projet accorde un intérêt particulier à la promotion du tissu économique local. Ainsi, en plus de l’approvisionnement de matériaux sur place dont le bois, sur les 13 entreprises de travaux travaillant sur le chantier, 10 entreprises sont de droit gabonais: CGPR, Faco Construction, Jardigab, MBA, Sobéa, SCPF, SNEF Gabon, Staff Gabon. Ces entreprises disposent déjà de solides références dans le domaine des BTP et des services annexes. A l’exemple de Staff Gabon, en activité depuis les années 70 et qui est devenue leader sur le marché de la décoration intérieure.

A savoir que la nouvelle ambassade de France est construite sur le site de la Résidence de France, à Batterie IV. Elle aura ses entrées propres sur le boulevard Georges Pompidou et la voie résidentielle est du quartier. Avec une surface utile de 1 179 m2 sur un terrain de 13 000 m2, elle s’inscrit dans un paysage vert tranchant clairement avec l’environnement largement minéral de l’actuelle ambassade. Le projet architectural lui-même s’inspire, selon ses promoteurs, de la thématique du Gabon vert et forestier, avec ses façades ornées en bois de padouk, et respectera les principes du développement durable comme la réduction de la consommation d’énergie ou encore l’optimisation de l’utilisation de l’eau et la gestion des déchets.
Le chantier de construction a démarré en février 2019 et se poursuit jusqu’à l’horizon 2021.