MEDIA
Suspension définitive de Gabon 24 Online

Au Gabon, le régulateur des médias a suspendu définitivement les activités du site d’informations Gabon 24 Online. L’information a été rendue publique, le 6 février dernier, au terme de sa plénière. En fait, la Haute Autorité de la Communication (HAC) avait été saisie le 4 février dernier par Olam.

La société a accusé Gabon 24 Online de publier « des informations erronées et diffamatoires sur elle ». Durant l’enquête, la HAC a découvert que le média n’apparaissait dans aucun fichier d’enregistrement et n’avait donc aucune existence juridique au Gabon. La HAC a alors déclaré Gabon 24 Online illégal.

Le média est interdit de toutes activités relevant du secteur de la communication et condamné à payer une amende de 1 million FCFA. Le régulateur a également demandé au média, déjà suspendu, de changer de nom, car le sien ressemble beaucoup trop à celui de Gabon 24, la chaîne de télévision publique destinée à capter les téléspectateurs internationaux.

A savoir qu’une autre décision récente de la Haute autorité de la communication a sanctionné l’hebdomadaire Moutouki pour acharnement, calomnie et injure à l’endroit du coordinateur général des affaires présidentielles. La publication Moutouki a vu sa sanction confirmée par un communiqué de cette institution rendu public il y a quelques jours sur la chaîne de télévision publique, Gabon 1ère. L’hebdomadaire gabonais a été retiré des kiosques.

A noter qu’au Gabon, les décisions prises par la HAC font souvent l’objet de différentes réactions. Face à cela, l’institution a toujours précisé que son rôle se limite à la régulation du secteur de la communication et qu’elle consacre beaucoup d’efforts à la pédagogie afin que les médias puissent être bien au fait des dérives à ne pas effectuer.